AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pensées bien sombres...[Libre]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Anyanka

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 31
Localisation : Dans ta tête, si tu me le permets...
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Pensées bien sombres...[Libre]   Sam 4 Nov - 23:28

A la demande de Tonia, elle tenta de se calmer. Ses larmes ne coulèrent plus, mais elle n'essuya pas son visage, et releva la tête. Elle savait parfaitement qu'elle ne pouvait rien faire à ce qui allait arriver. C'était une vision dont on ne pourrait rien faire. Elle regarda un instant la louve, un air triste sur le visage, puis détourna son regard de cette dernière.

*Pas la peine de se torturer encore plus l'esprit.*

Elle releva la tête en direction de sa chef, en se tenant droite, elle voulait montrer malgré tout ce qui allait arriver, on pourrait compter sur son soutient. Mais dans sa tête elle n'avait qu'une envie: sortir de cette sale de réunion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tomek
Bras droit des Irus
avatar

Nombre de messages : 129
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Pensées bien sombres...[Libre]   Dim 5 Nov - 2:16

*Au rythme ou vont les choses, les humains seront seul face aux Irus et aux Elfe !*

Tomek mit du temps à répondre à Anyanka car les sujets s'enchaînaient et il ne voulait en perdre une miette, il n'était par partie avec un avis fixe, il ne connaissait rien des idéaux des deux nations opposé par un conflit de race mais maintenant il avait presque décidé quel camp choisir, si la guerre prospèrait et c'était bien partie pour.

"Je suis venu ici, sans savoir qui soutenir, c'était neutre car je me fiché de savoir qui soutenir mais maintenant mes horizons se forment et je ne suis plus si neutre que ça, je le crains"

Murmura le bras droit des Irus à la voyante à moitié en pleure, il la caressa avoir douceur pour la consolé, elle n'était pas faite pour comprendre et imaginer que des choses aussi horribles pouvaient d'être dites et il la comprenait, comme il aurait aimé aspirer à une vie paisible, s'installer avec une femme qui aimerai dans un coin perdu du monde pour y faire de vieux os mais il savait que c'était impossible, la femme qu'il aimerait choisir n'était pas compatible avec la vie qui aspirait, il soupira tout en regardant Meïl un bref instant

Après avoir entendu chaques parties, il se décida à parler en s'adressant au deux camps :

"Je ne suis pas sur que vous saisisez la chose ! avez-vous conscient de pourquoi vous vous battez ? Il y a du racisme dans cette guerre et pire encore, c'est un génocide qui est en marche !
Mais le pire c'est que vous me parlez de terre, savez-vous ce que je pense des terres et de leurs conquêtes :
La terre était la bien avant vu et elle le sera bien après vous ici, elle verra d'autres horizons et bien d'autres peuples après vous.
Vous me parlez de démocratie, vous dites que c'est le peuple qui décide
"
Cette fois-ci tomek s'adressait surtout au bras droit des humains.
"Pourtant, je ne le vois nul part, il n'y que quelques représantant qui disent être la voix du peuple pourtant je vois un humain arrivait en disant que c'est faux, ce qui rpouve bien que l'avis est partagé et non unitaire ! je ne prétant pas être la voix de la vérité, je n'ai pas cette orgueil, moi ! je dis ce que je pense et ce qui me parait être vrai"

Tomek reprit son souffle et sa salive parler autant n'était pas de tout repos, il avait par ailleurs prit un gros risque mais il fallait faire avancés les choses, il fallait les obliger à faire sortie tout leurs idées prés-reçu qui avait naquis dans la haine et non dans la sagesse.

"Nous sommes à deux pas du rivage, il n'y maintenant plus qu'un virage"

Ces mots n'était pas sortie de l'esprit de Tomek mais autre part, il ne reconnaissait pas ses mots dans cette phrase pour ils reflètaient bien sa pensé aussi simple que complèxe aussi droit que tordu.

Puis il se ré-adresse à la voyante, elle avait fait l'effort de se relever pour faire face mais pour combien de temps ? lui qui était juste à coté avait vite comprit qu'elle ne voulait plus rester, c'est à peine si ce n'était pas crier alors il lui murmura :


-Etes vous sur de vouloir rester ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anyanka

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 31
Localisation : Dans ta tête, si tu me le permets...
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Pensées bien sombres...[Libre]   Dim 5 Nov - 4:17

Anyanka ne répondit pas, ni par la parole, ni par un geste. Elle restait presque impassible à la question de Tomek. La seule chose qu'elle désirait, c'était la fin de la réunion, mais pas réellement pour s'en aller, mais surtout pour connaître les pensées de sa chef Meïl, sans forcer les choses.

D'ordinaire, ses visions étaient des histoires banales des personnes venant la voir, allant du compagnon infidèle au frère qui vole des objets précieux pour combler ses dettes. Mais depuis fort longtemps, elle n'avait pas eu une telle vision depuis longtemps: pour être précis, depuis ces 12 ans...

Alors la seule chose qu'Anyanka puisse espérer, c'est d'avoir une autre vision permettant d'éviter ce qui risquait de se produire. Elle n'a pas pu sauver cet enfant lors de cette vision, lors de ses 12 ans, a cause de sa peur, elle ne fera pas la même erreur cette fois-ci. A chaque fois qu'elle y repense, elle se sent coupable, coupable de n'avoir rien fait pour cet enfant qu'elle aurait pu sauver. Qui sait, peut être qu'en l'ayant aidé, il vivrait heureux, avec une femme qui l'aime et des enfants qui jouent dans son jardin... Ou peut être se serait fait tuer lors de la dernière guerre. Et cet humain qui n'arrête pas de parler aurait été l'un de ses bourreaux.

Quelque chose était spure dans la tête d'Anyanka, c'est que sa dernière vision l'avait traumatisée au point de lui faire penser des atrocités, mélangés à son passé douloureux. Mais une chose était encore plus sûre, c'est que si elle rentrait, elle n'aurait aucun moyen de faire quelque chose pour amoindrir (car éviter serait trop présomptueux) ce qui allait arriver.

*Je resterai, peu importe ce qui risque de se passer* Transmit elle mentalement à Tomek, lui faisant également un signe affirmant son désir de rester. Ses yeux ne pleuraient plus, mais les larmes qui avaient coulés n'étaient pas encore sèches.


Dernière édition par le Dim 5 Nov - 14:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander
Bras droit des Humains
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 27
Localisation : Quelque part...
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: Pensées bien sombres...[Libre]   Dim 5 Nov - 13:54

Alexander se tourna vers Abyss et le foudroya du regard. La dernière personne qu’Alexander avait regardée de cette façon avait eu une crise cardiaque…

« Pour répondre à l’humain d’à côté, c’est pas nous qui leurs faisons croire des choses, c’est leurs parents, nos parents. Depuis des générations entières les parents disent à leurs enfants que les elfes sont mauvais et qu’ils ne sont bons qu’à devenir les serviteurs de nous humains… en gros biensûr, ça sous-entendait cela…
Ce n’est pas le gouvernement des humains qui font croire à la population tout cela… c’est nos ancêtre qui nous ont fait croire tout cela…
Biensûr, pour connaître cela, il faut adoré la lecture et surtout avoir accès aux archives… »


Alexander répondit à la jeune elfe noir d’une voix plutôt calme par rapport aux précédentes fois :

« Notre peuple n’aime pas le sang, mais il déteste les elfes… Mais mon peuple n’accepterait la paix que s’ils ont un sentiment de supériorité par rapport à vous, elfes… »



Alexander ne préféra pas répondre à ce que disait tomek, pensant que ça serait des paroles en l'air...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://symbiose.forumpro.fr/viewtopic.forum?t=46
Tenshi Kuroi
Chef des Humains
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Re: Pensées bien sombres...[Libre]   Dim 5 Nov - 14:13

Tenshi écoute attentivement les paroles de chacune des personnes assisent autour de la table, les humains passaient pour des barabares, comme si les humains étaient les seul a faire la guerre, il ne faut pas exagérer non plus. Il se leva et prit donc la parole.

"Depuis le début de la réunion, nous passons, nous les humains pour des bruts sanguinaires sans coeur, tout est mis sur notre dos, alors que je vous rappel que pour faire une guerre il faut être deux. Pourquoi serions nous les seuls à accusé? Rider Era vous parlez de votre père qui voulait la paix....Mais savait il que ce n'est pa en tuant la personne qui était pour moi comme un père qu'i lallait parvenir a ses fins....Depuis ce jour je n'ai pu pardonner, le pardon serait trop facile, et en plus il faudrait que nous passions pour des assassins et que ce soit nous qui fassions des excuses c'est une blague???
Comme vous le savez nous sommen en démocratie, dès que cette réunion sera terminée j'irai avec mon bras droit organiser une réunion, nous ferons des votes et nous verrons si c'est la guerre ou la paix qui l'emporte.... Pour le moment c'est la seul solution que je vois, a moins que vous ayez autre chose a proposer? Car pour le moment ce n'est pas trop le cas, cette réunion tourne en rond et rien ne se passe, vous ne faites qu'insulter mon peuple se qui est mal placé je trouve dans un réunion."


Il lanca un coup d'oeil a son bras droit puis se rassit tranquilement. Un silence se fit a la suite de ses paroles....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tomek
Bras droit des Irus
avatar

Nombre de messages : 129
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Pensées bien sombres...[Libre]   Dim 5 Nov - 14:38

tomek rigolait presque des paroles d'Alexander et il ne se priva pas de répondre de tout manière, il était contre ce type de personne :

-Ce n'est pas vous avez dit ça au votre peuple, c'est vrai, mais comme vous êtes née dans ce même milieu vous les encourageait à pensé toujours ainsi !

Son ton ce voulait narquois car les remarques du bras droit des humains l'éxaspèrait.
Puis il repondit au chef des humains d'un ton tellement calme qu'il parut glacial :


-Nous vous accussons pas d'être des les fautifs dans cette guerre comme vous dites, il faut être deux pour une guerre mais nous vous accussons de ne pas vouloir faire la paix et surtout les propos de votre bras droit !

Puis il ajouta dans un murmure qui traversa toute la salle :

-Le pardon n'est pas une marque de facilité ou de faiblesse mais bien de sagesse, seul l'orgueil en est l'ennemie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khân Abyss
Prophète Errant
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 34
Localisation : Ici et nulle part
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Pensées bien sombres...[Libre]   Dim 5 Nov - 18:18

Il était vrai qu'il n'y aurait très peu de chances de pouvoir faire changer d'avis les dirigeants humains de leur opinion. Khân n'en baissera pas les bras pour autant.

"Il semblerait que vvous ne faites rien pour que ça change. Je vois que ce n'est pas vous qui vous salissiez les mains pendant les combats. Nous n'en resterons pas là, je peux vous l'assurer."

Il effectua un balayage visuel autour des personnes présentes. Il leur fit une sorte de salut avec deux doigts sur sa tempe puis se retourna et se dirigea vers la sortie.

"Chefs de races, nous nous reverrons individuellement chacun dans un futur très proche, je le sais."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meïl Azume
Chef des Irus
avatar

Nombre de messages : 188
Age : 28
Localisation : Là où il faut
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: Re: Pensées bien sombres...[Libre]   Sam 11 Nov - 20:30

Meïl se leva d'un bont vexée par les paroles de l'humain qui allait sortir de la salle elle qui c'était tant battue aux côtés de ses soldats et de sa meute, elle qui avait fait tant de combats pour en souffrir la nuit...
Elle eleva la main et la grande porte de la réunion se ferma devant lui par la migie de la princesse.

"Comment osez vous dire que les personnes ici présente n'ont pas combattu...je me suis battue, les humains aussi, et les Elfes de même...vous qui ête je crois un vagabon vous n'avez surment pas été appelé de force à la guerre, il faut fair parti d'un clan pour cela....si vous vous ête battu c'est de plein grès...ne parlez pas des choses que vous ne savez pas et je crain que vous n'aillez pas été invité à cette réunion on vous a tout de même laissez le libre choix de parlez...alors respectez les gens qui sont ici même si ceux-ci on des différents"

Puis sont regard s'assombrit et regarda l'homme froidement :

"Moi aussi j'ai hate de vous revoir..."

D'un geste de la main les portes se rouvrirent devant lui et deux loups derière la porte s'écarèrent pour le laissez passer.

Elle se tourna ensuite vers les personnes de la réunion :

"nous tournons en rond ici cette réunion est si vous le voulez bien close pour l'instant nous restont donc malheureusement sur un désacord...mais j'espere qui si l'un de vous a des propositions maintenant où plutard qu'il retrouvera le chemin pour venir m'en parlez...Quelqu'un a quelque chose a ajouter ?"

Elle regarda les deux clans d'un air plus calme.

_________________
...I want live in your paradis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khân Abyss
Prophète Errant
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 34
Localisation : Ici et nulle part
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Pensées bien sombres...[Libre]   Dim 12 Nov - 20:39

Grâce à sa faculté de préscience, il s'arrêta devant la porte avant qu'elle se ferme devant lui et de se cogner dessus. Il semblerait que la chef Iru ait pris en compte les paroles de Khân pour elle. Il ne se tourna pas et continuait à tourner le dos à l'assistance en écoutant les paroles de Meïl, puis quand la porte se rouvrit, il reprit la parole.

"Je ne voulais aucunement vous offenser, Lady Azume. Je m'adressais à ces deux iditots qui dirigent le peuple humains. Je voulais juste leurs rappeller que ceux dont le nom est resté dans l'histoire et qu'on appelle "Heros de Guerre", n'ont rien fait pour mériter ça, ils étaient seulement les officiers chargés de la commandes des troupes et la plupart se cachaient derrière leurs troupes en ne donnant que les ordes sans combattre."

Il y eu un moment de silence puis le prophète reprit à nouveau la parole.

"Le sang de nos ennemis est toujours du sang. La vrai gloire, c'est de l'épargner."

Khân quitta la pièce sur les derniers mots de cette phrase. Il demanda si quelqu'un en comprendra le sens et l'apliquera dans l'avenir.

[=> Parc des Elfes]


Dernière édition par le Sam 9 Déc - 21:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anyanka

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 31
Localisation : Dans ta tête, si tu me le permets...
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Pensées bien sombres...[Libre]   Mer 15 Nov - 2:42

Elle écoutait sans parler, mais sans s'arrêter de penser. Suite aux paroles de Tomek...

*Le pardon... Est ce que cet enfant du même âge que moi m'aurait pardonné de n'avoir rien fait pour lui? Je savais qu'il allait mourrir, mais je n'ai rien fait, à part me blottir dans des bras qui me réconfortaient. Cet iru a des paroles fort sages, mais il est difficile de pardonner à quelqu'un qui nous a causé une peine insurmontable.*

Sa chef était énervée, et c'était peu dire. Quand elle anonça que la réunion allait s'achever, elle ne put s'empêcher de penser:

*Aucun accord entre peuples suite à cette réunion, les humains sont fermes sur leurs positions, impossible de négocier, et cet homme qui vient uniquement pour insulter les chefs de clan... A ce stade là, les choses ne stagnent plus, elles empirent malheureusement*

Anyanka préféra garder le silence tant que les humains et les elfes étaient là. Elle voulait parler à sa chef, sans télépathie, et sans querelles autour. Depuis le début de cette réunion, il était évident que chaque clan, sans exeption, avait prévu des choses, et chaque clan était obstiné à vouloir rester sur ses positions, ses idées, donc rien ne pourrait avancer dans cette situation. Mais peut on vraiment blâmer quelqu'un dans une situation pareille?

Pas besoin d'être télépathe pour savoir comment allait Anyanka. Ses pensées déteignaient sur son visage fin. Mais cette fois-ci, aucune larme ne coula. On croirait une jeune femme en peine, mais ayant trop pleuré pour continuer cela, les rougeurs des yeux en moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander
Bras droit des Humains
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 27
Localisation : Quelque part...
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: Pensées bien sombres...[Libre]   Mer 15 Nov - 16:40

Alexander était enragé à cause de ce vaurien, le jour où ils se rencontrerais, se serait devant un poteau d'exécution...

Alexander se jura de faire un jour ravalé les paroles de cet idiot grâce à la lame de son sabre.

"Soit, je crois qu'on a plus rien à se dire. Les "idiots" d'humains partent, il est dommage que cet être stupide et totalement "con" soit arrivé ici.
Car je crois bien que maintenant, toute négotiation sera impossible avec le peuple humain..."


Alexander se leva brusquement de sa chaise, puis il fit un léger mouvement de tete pour dire à son chef qu'il mettait les voiles.
Il fit aussi un signe de main pour demandé à Darius de le suivre...

[=> Palais des humains]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://symbiose.forumpro.fr/viewtopic.forum?t=46
Darius
garde du corps
avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Pensées bien sombres...[Libre]   Jeu 16 Nov - 6:38

Darius leva les yeux et fit un signe de tête pour approuver qu'il avait appercue le signe d'Alexanders et le suivit de très près, maintenant dans sa tête c'était compliqué, Alexander avait de bonne raison mais avec les pensé qu'ont les autres elle ne peuvent mener a rien d'autre qu'une stupide guerre et alors la bonjour le bain de sang innutile.

*Peut-être que tout changera...bon...pour l'instant je doit me plier au règle et ne rien dire de plus que mes oui commandant et absolument. Tout ce meeting pouyr un rien.... les races ne seront jamais allier ses sa le problèmes.*

Il continua sa marche et sorti totalement de la sale sans rien dire à personne.
[=> Palais des humains]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anyanka

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 31
Localisation : Dans ta tête, si tu me le permets...
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Pensées bien sombres...[Libre]   Mar 28 Nov - 1:03

*Ahlala*

Anyanka se changeait les idées, pensant aux personnes qu'elles venaient de rencontrer. Elles étaient toutes soit obstinées, soit facilement irritables, soit les deux. En attendant que les autres personnes sortent, où du moins réagissent, elle commença à compter les taches sur les murs...

*Ah zut, elle est trop propre la salle de réunion!*

Le seul moyen pour éviter un tel ennui serait de sonder un peu les personnes encore présentes, mais on lui a demandé d'arrêter... Et même si ce qu'elle avait à dire n'était pas très important, et évident, elle voulait diminuer le poids dans son être, et peu être diminuer du mieux qu'elle peut celui de sa chef. Conclusion: elle était coincée ici jusqu'à la sortie des personnes et sa discussion avec Meïl...

Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rider Era
Chef des Elfes
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 32
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: Re: Pensées bien sombres...[Libre]   Sam 9 Déc - 6:23

Des enfants, Rider avait affaire à des enfants, leur mentale n’était pas assez développer c’est ce qu’elle pensait au fond d’elle même. Elle se leva et recula la chaise et se mis de côté puis remis la chaise comme elle l’avais trouvé avant de s’asseoir, Rider regarda tout le monde autour d’elle.

Elle posa ces yeux sur les Irus.


*Comment faire confiance a des personnes qui ne se révèlent pas ?*
se dit elle.

Le chef des Elfes avança vers la porte, elle empoigna la poignée de celle ci, s’arrêtant quelque seconde ne prenant même pas la peine d’attendre que ces compatriotes.

« Quand vous serez prêt pour une vrai discussion de paix je serais à votre disposition enfin j’attendrai plutôt que ces deux dirigeants meurt de vieillesse, nous Elfes possédons l’éternité nous avons le luxe de pouvoir attendre. »

Quelques secondes plus tard Rider leur fit un signe de la main ne prenant pas la peine de se retourner.

[==>Palais des Elfes]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://symbiose.forumpro.fr
Suadela Hezekiah
Bras droit des Elfes
avatar

Nombre de messages : 129
Localisation : Pas toujours là où on le pense...
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: Pensées bien sombres...[Libre]   Sam 9 Déc - 20:40

Suadela avait préféré rester silencieuse quelques temps. Toutes les paroles finalement n'étaient que des sons lancés dans les airs. Chacun perdu dans son monologue ne semblait pas disposé à écouter les autres. Curieusement, elle en était plus navrée qu'irritée. C'est curieux comme le désespoir peut enlever toute envie d'élever la vois. Elle n'avait même pas réagit au départ des humains, pas même à l'altercation avec l'inconnu. Finalement tout n'était que poudre aux yeux, tentative de bonne volonté, mais personne n'était près à faire un seul et unique sacrifice pour faire cesser cette guerre: faire taire son égo démesuré. Pour le bref débat qui avait eu lieu, tous les partis s'étaient emportés, mais les humains qui parlaient de pouvoir et richesse refusaient de comprendre que la paix leur apporterait tout ce qu'ils désirent et plus encore. Naïfs? Peut-être. Conditionnés, très certainement. Il fallait croire que le lavage de cerveau faisant partie de l'éducation dans leur culture. Encore heureux que les elfes ne se soient limité qu'à la démocratie pour leur ressembler, sinon les dégâts auraient encore été pires.

Le mouvement de Rider l'incita à cesser ses rêveries pour réagir à son tour. Elle ne dit rien, de toute manière les mots semblaient ici bien inutiles. Elle n'ajouta rien aux paroles de sa cheffe, de toute manière même si elle avait fait un commentaire, celui-ci aurait été ignoré par les irus et dénigré par les humains. Sans doute les irus voulaient-ils vraiment la paix? Pourtant en tant que médiateurs, ils n’avaient finalement fait que se laisser emporter. Finalement ils avaient une conscience et un but, leur neutralité était donc comme elle le pensait qu'une illusion. Mais sur un point elle était rassurée, tant qu'elle s'efforçait de se convaincre que ce que la princesse Iru avait parlé sincèrement, cela prouvaient qu'ils désiraient réellement la paix. Finalement dans l'histoire, seuls les humains semblaient vouloir continuer à sacrifier leur peuple et leur réputation, dommage pour eux. Malgré leur démocratie, il lui semblait cruellement que le pouvoir humain était mal gérer. Un bras droit qui impose ses volontés sans consulter son chef, un garde du corps silencieux mais quelque peu troublé par des paroles sans doute bien peu favorable à la survie des siens...

A son tour elle repoussa la chaise sous la table et se dirigea vers la porte, mais avant de sortir, elle se retourna vers l'assistance et s'inclina en guise d'au revoir. Après tout ils avaient fait au moins l'effort de venir et de parler. Avec un peu de chance, la prochaine fois ils sauraient aussi écouter. Elle sorti finalement à son tour, suivant de quelques mètres les pas de Rider.



[=> le palais des elfes]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vatesis.over-blog.com/
Anyanka

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 31
Localisation : Dans ta tête, si tu me le permets...
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Pensées bien sombres...[Libre]   Dim 10 Déc - 3:19

*Il ne reste plus beaucoup de monde...*

Anyanka patientait, mais cette attente était longue, et d'un autre côté elle savait qu'elle devait être présente aux côtés de sa chef en ce moment de troubles. que ce soit pour dire en détails ce qu'elle avait vu, de donner son opinion, ou même d'écouter les maux de sa chef, voilà poutrquoi elle tenait à rester bien que ce fut difficile pour elle. Son passé avait ressurgi, réouvrant une plaie qui refuse de cicatriser, et qui d'ailleurs ne guérira jamais.

Elle resta impassible, regardant les personnes qui restaient, et attendait la sortie des derniers humains avant de faire quoi que ce soit.


Dernière édition par le Mar 12 Déc - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tomek
Bras droit des Irus
avatar

Nombre de messages : 129
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Pensées bien sombres...[Libre]   Dim 10 Déc - 15:18

[hj : ne me compte pas dans les présents puisque même si Azume était toujours là, moi je resterais car je suis son bras droit donc tes appriories me concerne aussi (je parle à la voyante) : hj]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anyanka

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 31
Localisation : Dans ta tête, si tu me le permets...
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Pensées bien sombres...[Libre]   Mar 12 Déc - 22:09

*que je reste ou pas, rien ne changera*

Telle était l'idée d'Anyanka. Elle se leva donc, salua les présents en faisant une révérence, puis partit, sans dévoiler où elle allait. Mais l'air grave de la voyante montrait bien qu'on ne la reverrait pas avant bien longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yiran Banlhad
Chef des armées Irus
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 28
Localisation : Je vais et je viens, alors ce ne serait jamais précis...
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Pensées bien sombres...[Libre]   Mer 13 Déc - 4:57

Assis en silence sur son fauteuil, Yiran n'avait pas redit un mot de toute la réunion. À quoi bon, de toutes façons, puisqu'aucune race ne voulait admettre qu'elle avait tort. Une telle pensée n'aurait fait qu'éterniser une réunion qui était déjà vouée à l'échec dès les premiers entretiens. Il semblait bien que la situation était encore pire que ce qu'il avait imaginé. Personne ne voulait admettre d'erreur, personne ne voulait écouter, considérant que leur propre point de vue était le meilleur. Le général soupira.

Il pensa bien que si la situation continuait à enfler dans ce sens, les lames devraient bientôt ressortir de leurs fourreaux. Sans doute cela réjouirrait-il les hommes de savoir qu'ils auraient une chance prochaine de combattre. L'oisiveté avait rendu les troupes plus qu'impatiences de retrouver ne serait-ce qu'un temps soit peu du fracas des armes. Difficile de leur en vouloir. Yiran tourna la tête vers Meil.


J'ai la nette impression que nous n'arriverons jamais à rien avec ces réunions...

Message à moitié dissimulé de dire que le temps de la paix et des négociations ne servait plus à rien. Même s'il se sentait encore quelque peu réticent à l'idée de ressortir les armes, Yiran savait bien que le combat aurait tôt fait de le réveiller une fois qu'on en serait arrivés là. Ce qui ne saurait tarder, vu l'état de la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pensées bien sombres...[Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pensées bien sombres...[Libre]
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Mission 6 : Rira bien qui rira le dernier !
» [Fan-Fictions] Comment bien écrire ?
» [SDA][1000pts] Herbert Mal vs Simon Bien
» Comment bien s'exprimer et faire du RP ?
» Ces chansons qui nous font du bien ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Symbiose :: Cité des Elfes :: Batîments des Irus :: Salle de réunion-
Sauter vers: